• SOCIETE DE MAINTENANCE DE L’EST - SME Spa
  • DIVONA ALGERIA
  • SARL BAAT
  • TELECOMMUNICATION SERVICE (TCS SPA)
  • SCP BOUDIAF & BOUDIAF
  • Sarl CBS, Communication Bureautique & Systèmes
  • EURL NATURETANCHE
  • BATIVERT EQUIPEMENT
  • Aymen Security Group ( Consulting & Training )
  • ISOTEC Algérie

Energies renouvelables : démarche multidisciplinaire pour le programme national

Thursday, January 10, 2013
BLIDA - La réalisation des projets lancés dans le cadre du programme national des énergies renouvelables devrait être menée sur la base d’une démarche multidisciplinaire impliquant plusieurs secteurs, ont suggéré dimanche à Blida des spécialistes lors d’une journée d’étude, organisée par la Sonelgaz. ’’Pour atteindre les objectifs fixés dans ce programme, tous les secteurs concernés devraient travailler en synergie. Les ministères de l’Energie et des mines, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, de l’Environnement et de l’Industrie devraient définir la contribution de chaque partie, car il s’agit d’un grand défi à relever’’, a souligné Mme Kasbadji, directrice de l’Unité de développement des énergies unités solaires (UDES) de Bou Ismail (Tipasa), relevant du Centre de développement des énergies renouvelables. ’’Il y a également une nécessité urgente de former des cadres, ingénieurs et ouvriers spécialisés dans ce domaine et d’acquérir des équipements de haute technologie pour exploiter convenablement les énormes potentialités dont dispose le pays’’, a-t-elle insisté. Le potentiel algérien en énergie solaire est ’’le plus important de tout le bassin méditerranéen’’, a affirmé Mme Kasbadji, précisant qu’une journée type atteint en moyenne 7,2 kwh/m2 et que l’Algérie dispose d’une durée d’ensoleillement moyenne de 3500 heures par an. Le programme national des énergies renouvelables vise à atteindre une production, à l’horizon 2030, de 12.000 mégawatts pour la consommation nationale, dont 7.500 mw d’origine solaire-thermique et 2.500 mw du solaire photovoltaïque, a rappelé, pour sa part, Mme Bouzid, de la Direction des énergies renouvelables au ministère de l’Energies et des mines. ’’Tous les moyens seront mis en place pour réaliser cet objectif, à travers une planification idoine des étapes et l’implication active des différentes parties concernées’’, a indiqué Mme Bouzid, lançant un appel ’’à la concertation’’ et à la ’’conjugaison des efforts pour être au rendez-vous’’. Une enveloppe de 60 milliards de dollars a été allouée à ce programme national, où 100.000 postes d’emplois devraient être créés, a-t-on en outre souligné. Pour sa part, le directeur de l’Energie et des mines de Blida, M. Bibi Moussa, a émis le souhait d’allouer à cette wilaya ’’sa part de projets en énergie photovoltaïque pour électrifier les zones isolées, les maisons cantonnières, les services des forêts, l’éclairage publicàetc’’. Les participants à la journée d’étude ont, par ailleurs, été unanimes à souligner la necessité de lancer de larges campagnes de sensibilisation sur l’économie d’énergie, en incitant les citoyens à opter notamment pour les lampes à basse consommation.

Source http://www.aps.dz

Advertising