• SOCIETE DE MAINTENANCE DE L’EST - SME Spa
  • DIVONA ALGERIA
  • SARL BAAT
  • TELECOMMUNICATION SERVICE (TCS SPA)
  • SCP BOUDIAF & BOUDIAF
  • Sarl CBS, Communication Bureautique & Systèmes
  • EURL NATURETANCHE
  • BATIVERT EQUIPEMENT
  • Aymen Security Group ( Consulting & Training )
  • ISOTEC Algérie

Hydrocarbures : entrée en production du gisement gazier de Gassi Touil

Tuesday, November 12, 2013
Les travaux de réalisation des installations de production du gisement gazier de Gassi Touil, situé dans la wilaya d’Illizi, sont achevés, selon un responsable de la Sonatrach.
Le gisement est en commissioning et il doit atteindre un niveau de production, d’ici la fin de l’année, situé à hauteur de 3,5 milliards de mètres cubes de gaz naturel, 1600 tonnes par jour de condensat (environ 11 200 barils) et 1000 tonnes par jour de GPL (environ 7000 barils) selon la même source. Le gisement est développé par Sonatrach seule. Le gisement dont les installations de production ont été réalisées en EPC (engineering, procurement and construction) par le japonais JGC se compose d’un train d’une capacité nominale de 12 millions de mètres cubes par jour.
Le gaz est extrait de 7 champs de Gassi Touil. Le gisement gazier de Gassi Touil faisait partie du «projet intégré de Gassi Touil» avec celui de Rhourde Nouss-Quartzites Hamra. Le projet intégré, octroyé en 2004 au consortium espagnol, composé de Repsol YPF et Gas Natural, lui fut retiré, par la suite, par Sonatrach pour non-respect des clauses du contrat. Sonatrach l’a ensuite développé seule. Avec le gisement de Rhourde Nouss, et dans ce projet intégré, Sonatrach disposera de nouvelles capacités de production de gaz naturel, totalisant environ 7 milliards de mètres cubes d’ici la fin de l’année. Les deux gisements avaient été développés pour assurer l’approvisionnement du train géant de GNL (gaz naturel liquéfié) d’Arzew d’une capacité de 4,7 millions de tonnes par an. Gassi Touil est le quatrième gisement entré en production cette année 2013. Il a suivi le gisement de Menzel Ledjmet Est, le gisement pétrolier d’El Merk et le gisement gazier de Rhourde Nouss. Au mois de février, Sonatrach, en partenariat avec l’ENI, avait lancé la production du gisement de Menzel Ledjmet Est. L’association Sonatrach-ENI a en effet mis en production, à la fin du mois de janvier, le gisement de gaz humide MLE (Menzel Ledjmet Est) situé dans le périmètre Ledjmet, dans le bassin de Berkine, à 220 km au sud-est de Hassi Messaoud (Ouargla).
Le périmètre Ledjmet est composé de deux gisements : un de gaz humide (MLE) et un gisement d’huile et de gaz CAFC (Central Area Field Complex) d’une capacité de production de 9 millions de mètres cubes de gaz commercial, soit 3 milliards de mètres cubes par an, 12 000 barils de GPL, 10 000 barils de condensat et 5000 barils d’huile.
Au mois de février dernier, Sonatrach et ses associés Anadarko, ConocoPhillips, ENI, Maersk et Talisman ont mis en production le gisement El Merk, situé à 350 km de Hassi Messaoud. Il a déjà atteint un niveau de production de 83 000 barils/jour à la fin du mois d’octobre et il devrait atteindre, à la fin de cette année, un niveau de production de 127 000 barils par jour d’huile et de condensat et 30 000 barils de GPL par jour, soit un total de 157 000 barils/jour. Il y a quelques semaines, Sonatrach a lancé la production sur le gisement de Rhourde Nouss-Quartzites Hamra situé à 1200 km au sud-est d’Alger dont la production à la fin de cette année doit atteindre 3,5 milliards de mètres cubes.
Avec ces 4 gisements entrés en production durant cette année 2013, l’Algérie va disposer d’une capacité supplémentaire de production de 10 milliards de mètres cubes de gaz naturel et de près de 200 000 barils de liquides entre pétrole brut, condensat et GPL.
Liès Sahar


Source http://www.elwatan.com

Advertising